Rechercher

L'album jeunesse...sens dessus dessous

Au fil des rencontres avec les lecteurs, les stagiaires en formation, les passionnés de la littérature jeunesse et de la lecture partagée, la question des albums revient comme une ritournelle. Si le choix de l'album offre un questionnement intéressant, j'aimerais aujourd'hui m'arrêter sur la manière dont il est présenté aux enfants.


Dès mes premières rencontres avec l'association lyonnaise à livre ouvert (www.alivreouvert.blog), j'ai eu plaisir d'échanger avec les lectrices, parler de leur pratiques pour ensuite les suivre pour être un peu présente, observer ce qui se tisse dans cette relation à l'autre à travers l'album. J'ai pu voir ces livres posés dans les espaces de jeux, sur les tapis, sur la dinette.


Ils étaient là, partout, et faisaient partie entièrement de l'espace, comme ouverture à de multiples propositions. Une palette des possibles.

Penser l'album aussi dans sa disposition revient à faire de la rencontre avec le livre une expérience sensorielle. C'est permettre au tout-petit, indépendamment de son développement moteur, qu'il rampe, se tourne, marche à quatre pattes ou se mette debout, de partir à la rencontres de l'album. Le trouver ici et là, parfois debout ou couché, face à lui. Le contourner ou choisir de lui passer dessus. En faire un allié dans la découverte du réel, des sensations, des couleurs, des textures et des formats.


Un livre. Une expérience. Mille découvertes.

49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout